Eléments statistiques au 1er janvier 2016 concernant les collaborateurs parlementaires

Lundi 26 septembre 2016
partager

Synthèse du dernier document transmis par les Questeurs. Données brutes à retrouver ici : http://sncp-fo.fr/statistiques-concernant-les-collaborateurs/

*****

*

.

.

Nombre de collaborateurs et types de contrats : encore trop peu bénéficient du statut de cadre  

On dénombre un total de 2 018 collaborateurs (dont 347 titulaires d’un laissez-passer permanence renouvelable, anciennement collaborateurs bénévoles), en très grande majorité employés en contrats à durée indéterminée (90,90%).

azertyuiop  

Un tiers d’entre eux (710) mentionnent comme lieu de travail l’Assemblée nationale et deux-tiers (1389) la circonscription.

azertyuiop  

Un député s’entoure le plus souvent de trois (36,03%) ou quatre collaborateurs (35,50%) pour son équipe parlementaire.

azertyuiop  

64 collaborateurs parlementaires sont employés par plusieurs députés ; la majorité par deux députés (55), et 9 par trois députés et plus (jusqu’à cinq députés).

azertyuiop  

Une large majorité de collaborateurs (57,9%) ne disposent pas du statut cadre, à plus forte raison en circonscription (63,87%). A l’Assemblée nationale, une courte majorité (51,42%) des collaborateurs disposent du statut cadre. C’est toujours très peu au regard du niveau d’études et de responsabilités exigés pour ce métier.

azertyuiop  

Temps de travail : des contrats avec une durée souvent inférieure à la durée minimale légale  azertyuiop  

Le temps de travail moyen est estimé à un trois-quarts de temps complet (113 heures par mois). Seule la moitié (51,64%) des contrats sont à temps plein (51,64%). Plus d’un tiers des contrats affichent une durée mensuelle inférieure à 104 heures, nouvelle durée minimale de principe pour les contrats à temps partiel. Etant donné que seuls 64 collaborateurs sont employés par plusieurs députés, ces chiffres illustrent l’ampleur du temps partiel subi au sein de notre profession.

azertyuiop  

Un taux de turn over de 45%ertyuiop  

Depuis le début de la XIVème législature, on dénombre 2312 ruptures dues pour les deux-tiers à des fins de contrats à durée déterminée (60%). A noter, depuis le début de la législature, la durée moyenne d’un CDD a été d’environ 2 mois et demi.

. 

On recense 881 ruptures de contrats en CDI pour 1973 embauches, soit un taux de turn-over de 45%, qui s’explique principalement par des démission et des ruptures conventionnelles, mais aussi par les licenciements en fin de mandat du député (remaniements, décès, etc.).

azertyuiop  

azertyuiop  

Répartition femmes/hommes : des inégalités toujours sensibles 

azertyuiop  

Les écarts de salaires entre les collaborateurs et les collaboratrices sont de l’ordre de 11% en valeur moyenne. Les femmes représentent la majorité des collaborateurs parlementaires (60,56%) mais elles sont plus nombreuses en circonscription (63,87%) qu’à l’Assemblée (53,31%). Ce sont elles qui occupent majoritairement les postes à temps partiel (61,03%) et pour une large majorité ne disposent pas du statut cadre (62,76%).

azertyuiop  

Or les salaires bruts horaires restent plus élevés chez les cadres que chez les non-cadres à l’Assemblée nationale  (23,56€ vs. 17,94€).

azertyuiop 

azertyuiop  

Niveaux de salaire, primes et prime d’ancienneté : la majorité des députés n’utilisent pas intégralement le crédit collaborateur  

azertyuiop  

Selon le tableau présentant les niveaux de rémunération brute horaire par décile, 10% des collaborateurs ont une rémunération brute horaire inférieure à 11,54€ quand celle de 10% d’entre eux est supérieure à 30,20€. Les disparités salariales sont donc très importantes.

azertyuiop  

En 2015, 292 collaborateurs ont vu le taux horaire brut de leur rémunération augmenter en moyenne de 3,45€.

azertyuiop  

2554 collaborateurs ont bénéficié d’au moins une prime depuis le début de leur législature cette même année, dont le montant moyen a été de 1 548,83€.

azertyuiop  

En décembre 2015, 426 députés disposaient d’un reliquat sur leur crédit collaborateur, pour un montant moyen de 2655€, alors que 131 députés étaient en situation de dépassement sur leur crédit collaborateur.

azertyuiop  

En ce qui concerne la prime d’ancienneté, son montant moyen a été de 282,45€, et elle a bénéficié à 1482 collaborateurs en 2015.

Enfin, l’allocation pour frais de garde (334,75€ par enfant âgé de moins de 3 ans et par mois pour un temps plein) a concerné en moyenne 194 enfants chaque mois.

azertyuiop  

Médecine du travail : toujours loin du compte :  

En 2015, les remboursements au titre de la médecine du travail ont concerné 114 députés : ce chiffre continue d’illustrer le fait que la majorité des collaborateurs n’ont jamais vu de médecin du travail.

partager

Réagir

SNCP-FO - 126 rue de l’université, BP n°7, 75355 PARIS 07 SP - 07.81.27.77.58.